Concert Glorious

Habay-la-Vieille

église Habay-La-Vieille

Intentions du mois en cours

Paroisse Saint Etienne

Perchée sur un éperon rocheux surplombant la vallée de la Rulles, l’église Saint-Etienne est un édifice religieux remarquable et de toute beauté.
L’église actuelle est le résultat d’une suite de transformations et reconstructions successives dont la dernière, mêlant le style roman au style néogothique, date de 1930. A cette époque, elle fut agrandie et on ne conserva que le clocher du XVIIème siècle.

Chapelle Saint-Hubert ou de Notre-Dame de Luxembourg

Il est probable qu’elle a été édifiée aux environs d’un ancien site religieux (vers 1699) peut-être près d’un arbre où était accrochée une potale, ce que semble confirmer l’appellation de « Chêne de la Vierge ».

Le bâtiment actuel est le résultat de plusieurs transformations.

Cette chapelle fut d’abord dédiée à Saint-Hubert, patron des chasseurs. Autrefois les chasseurs avaient coutume de se réunir pour assister à une messe en l’honneur de leur saint patron.

A l’intérieur, un tableau attribué au frère Abraham Gilson représente la conversion du chasseur Hubert agenouillé devant le cerf cruxifère.

Actuellement, la chapelle est aussi connue sous le vocale  de Notre-Dame de Luxembourg. Cette appellation, plus récente, est due à la propagation du culte dans notre province de Notre-Dame de Luxembourg « Souveraine patronne et protectrice de tout l’ancien duché de Luxembourg et du Conté de Chiny » au cours des XVIIème  et XVIIIème  siècles.

Source : Guide de la commune d’Habay : Habay-La-Vieille et Nantimont Tome III D/1996  pages 72 à 73

ndlux_cm

 chapsthubert

 

Chapelle Sainte-Odile ou de Notre-Dame de la Salette

Sainte-Odile était invoquée pour les maladies des yeux. La première chapelle aurait été construite en 1699 et elle se trouvait en face de la chapelle actuelle près d’un ancien puit qui  founissait l’eau potable à une partie des habitants. Jadis de nombreux pélerins se rendait à la chapelle pour implorer Sainte-Odile, qui, née aveugle, recouvra la vue en recevant le baptême. Elle était fréquemment invoquée pour les maladies des yeux, un mal qui affectait bon nombre d’ouviers des forges non protégés lors de la fusion du fer. Les malades venaient implorer la Sainte en appliquant sur leurs yeux l’eau puisée dans le puit voisin.  Le premier édifice, fort habimé, fut démoli et reconstruit en 1880 de l’autre côté de la route. En observant le portail, on remarque les deux pierres de tailles qui portent les millésimes des deux constructions 1699 et 1880.

Aujourd’hui, la chapelle est connue sous deux noms différents : chapelle Sainte-Odile et chapelle Notre-Dame de la Salette suite aux apparitions en 1846. A l’intérieur, il y a une statue de Sainte-Odile provenant de l’ancienne chapelle, le devant de l’autel montre cette sainte représentée  en prière. Cette peinture est attribuée à Abraham Gilson. Au-dessus du tabernacle, se trouve le groupe de Notre-Dame de la Salette s’adressant aux enfants témoins des apparitions. De chaque côté de Notre-Dame, il y a une niche, la première abrite une statue du Sacré-Cœur et l’autre celle de Saint-Joseph.

Source : Guide de la commune d’Habay : Habay-La-Vieille et Nantimont Tome III D/1996  pages 82 à 84

ste odile face

odile_reduct

peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet