Concert Glorious

Louftémont

élise de Louftémont

Paroisse St Joseph

Intentions du mois en cours

HISTORIQUE

Louftémont ou « Mont du louveteau.

Avant le XIème siècle, la messe dominicale était célébrée à la « Vieille Eglise » ou « Vieux Moustier » à la Misbourg pour les village de Fauvillers, Martelange, Heinstert, Anlier et Witry.

La cure d’Anlier fut fondée au XIème siècle par Adèle, Comtesse l’Arlon.  Cette paroisse comprenait les villages de Habay-la-Neuve, Louftémont, Behême, Vlessart et Anlier.

Jusqu’en 1900, Louftémont était une section de la paroisse d’Anlier.  Mais les habitants avaient témoigné à plusieurs reprises le désir de se séparer et de créer une paroisse pour le hameau de Louftémont.  Alors qu’ils venaient de contribuer à la construction du presbytère d’Anlier, les habitants de Louftémont ont saisi l’occasion de donner suite à leur projet lorsque l’idée d’agrandir l’église d’Anlier fut avancée.

Réunis le 26 décembre 1898, les Louftémontois ont examiné la possibilité de créer la paroisse.  Dans la foulée, les démarches administratives ont été entreprises pour obtenir l’érection de Louftémont en succursale indépendante.  La demande signée par presque tous les habitants fut approuvée le 5 février 1899 par le Conseil de fabrique d’Anlier, le 8 février 1899 par le Conseil communal et le premier août 1899 par la députation permanente.  Enfin, un arrêté royal du 13 mai 1900 consacra, du point de vue civil, l’érection de Louftémont en succursale indépendante avec affectation du traitement ordinaire du desservant.

Le projet, bien entamé, devait se concrétiser.  Après de longues discussions, il fut décider d’acheter la maison d’Hippolyte Berguet, avec ses dépendances.  Après l’approbation, l’adjudication put avoir lieu.

Dès avril 1900, diverses actions furent entreprises en vue de financer la construction de l’église.  Des terrains communaux appartenant à la section de Louftémont furent mis en vente.  De même, une coupe extraordinaire faut décidée au Terrage.

Les travaux commencèrent en avril 1901.  M Thiry, curé d’Anlier, délégué par l’évêché de Namur, vint bénir le première pierre, sans solennité et presqu’avant le lever du jour.

La tour à peine terminée, deux cloches y furent installées.  c’est M Legrand, curé doyen d’Etalle qui vint les bénir courant septembre 1901.  Il bénit par la même occasion le cimetière, situé non loin de l’église.  La plus grosse cloche est dédiée à Saint Donat et s’appelle Mathilde Justine.  La plus petite est dédiée à Saint Hubert et s’appelle Augustine Joséphine.

L’abbé Courtois, jusqu’alors curé de Villers-devant-Orval, arriva à Louftémont le 18 novembre 1901.  L’église n’étant pas terminée, il fut contraint de dire la messe à Vlessart.

La bénédiction de l’église et l’installation du curé purent avoir lieu le 27 novembre, dans une église dont le seul mobilier était les bancs.

La maison d’Hippolyte Berguet, achetée dans l’intention d’en faire le presbytère présentait nombre d’inconvénients (humidité, pas à l’abri des indiscrétions).  Le curé Courtois proposa dès lors de vendre le presbytère pour en construire un neuf, à ses risques et périls sans demander de sacrifice à la paroisse.  Cette proposition n’étant du goût de tous, le curé imposa sa volonté aux habitants en leur posant un ultimatum : soit la nouveau presbytère, soit son départ.  La proposition fut adoptée à l’unanimité.

Le premier conseil de fabrique se réuni le 23 septembre 1900.  Il était composé de Joseph Piette, Alexis Danloy, Joseph Hainaut, Henri Balon-Piette et de Jules Robert-Scholer.

En 1906, de gros problèmes d’humidité au clocher nécessitent des travaux.

En 1918, Sœur Frimence Martin, Sœur Louise Wathelet et Sœur Théophile Denis arrivent et se chargent de l’enseignement maternel et primaire (pour les filles).

En 1921, la famille Déom Tournet propose de faire remplacer la triple verrière du chœur par un vitrail d’art, à la mémoire de leur fils Félix et des autres soldats de la paroisses tombés au champs d’honneur.

En 1926, le Conseil de fabrique décide le placement d’une horloge dans la tour et des orgues.

En 1934,  les Sœurs quittent Louftémont.

Le 21 juillet 1944, la grosse cloche est réquisitionnée par les Allemands et enlevée.

En 1947, la soufflerie des orgues est réparée et motorisée.  Il devenait en effet difficile de trouver des souffleur d’orgues

Le 21 août 1950, la nouvelle cloche, arrive pour remplacer celle fondue durant la guerre.  Elle sera bénie le 27 août.  Cette même année, le cinquantième anniversaire de la paroisse est commémorer.

Dans les années 60, de nombreux travaux sont entrepris : l’électrification des cloches, l’installation du chauffage à air pulsé, les réparation, aménagement et peinture de l’église.

D’autres travaux d’entretiens ont depuis lors été réalisés.

Les curés de Louftémont :

De 1901 à 1909 : l’abbé Courtois

De 1909 à 1910 : l’abbé Colard

De 1910 à 1916 : l’abbé Halluent

De 1916 à 1927 : l’abbé Nicolay

De 1927 à 1939 : l’abbé Voz

De 1939 à 1945 : l’abbé Bouvez

De 1945 à 1955 : l’abbé Biette

De 1955 à 1961 : l’abbé Haupert

De 1961 à 1967 : l’abbé Gavroy

De 1967 à 1984 : l’abbé Habran

De 1984 à 1986 : l’abbé Déom pour les paroisses de Anlier, Vlessart et Louftémont

De 1986 à 1991 : l’abbé Hizette

Depuis 1991 : secteur pastoral de Habay-la-Neuve (les abbés Bouillon, Dewalque, Lecomte et les pères Bruck et Avrillon)

peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet