Messe du caté à Habay-la-Vieille

Tibériade 2014

Une journée qu’on ne voudrait pas ne pas revivre !

Et si l’on parlait une fois de Tibériade …

Au bord d’un lac qui se souvient de Jésus

Bercée par le Jourdain, aux frontières de la Syrie

Nous étions en ce dimanche 16 mars nombreux à y poser le pied, voire les deux

 

Nos souliers sont peut-être demeurés au sec

Mais rien ne pouvait nous empêcher de rêver !

Nous étions là, sous le soleil, la première belle surprise !

Peu d’entre nous savaient ce qui nous attendait !

 

Si à Lavaux, Sainte Anne en vaut certes la peine

Quelques kilomètres plus loin, on plonge à sec dans un petit bois

Et sans s’y attendre très vite

On sent notre esprit aspiré dans un autre monde

 

Des ânes tout d’abord, qui ont dû en voir passer bien d’autres

Puis des guides pour nous accueillir

Que des sourires tout en bleu

On n’y côtoie que des gens heureux

 

Des frères et des soeurs qui se donnent le temps

De penser, de prier, de se ressourcer en continu

De donner et partager tout ce qu’ils n’ont pas !

L’accueil vient tout droit de leur cœur, un sacré, gros comme ça !

 

Au bord de la route, à tous vents

Les cloches à quatre cordes

Sonnent à toute volée,

Actionnées même par les enfants

 

Et dans la chapelle aussi bourrée que le poêle

Les enfants se sont assis près de la barque, l’autel

Les chants, l’encens et les mélodies entraînent

Les prières des familles vers le céleste ciel

 

Si colombe et agnelet ont été invités aussi

Saint Joseph n’a pas été oublié

Sainte ou non, c’est la famille

Qui a trôné tout au long de cette superbe journée

 

Une que l’on n’a pas vu passer

En tout cas, pas cette année !

Paul Schneidesch

 

FRATERNITE DE TIBERIADE

« Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère,

et il les emmène à l’écart, sur une haute montagne. »

( Mt. 17,1 évangile de ce 2e dimanche de Carême )

Notre commission des Familles prend avec elle quelques paroissiens du secteur pastoral de Habay et les emmène à l’écart, à la campagne.

Aujourd’hui, c’est la transfiguration en cette Fraternité de Tibériade, dans les champs au sud de Lavaux-Sainte-Anne,

havre de silence, de contemplation, de paix, et de de fraternité !

Un dimanche par an, comme aujourd’hui, 16 mars, c’est la journée des familles.

Pendant que les parents, les adultes de tous les horizons prient ou écoutent une conférence, les enfants sont pris en charge

par les frères et les sœurs : les tout-petits jouent, les plus grands écoutent un frère, une sœur, … participent à une course-relai.

 

Tout a commencé par une cabane de chasseurs, où le petit Marc âgé 10 ans allait jouer…

En 1979, le jeune homme qu’il est devenu fit ses vœux de religieux… et se laissa porter par l’Esprit.

« C’est une longue et belle histoire d’amour ! Avec le Christ, nous formons un couple original. » nous dit frère Marc, témoin pour notre temps.

Des hommes et des femmes le rejoignent et suivent son exemple. La fraternité s’agrandit.

Le fondateur, sculpteur de formation, et ses 30 frères et 10 sœurs construisent de leurs mains ces petites maisons de pierres et de bois,

des poulaillers, bergeries et fermes… tout un petit village, … une grande chapelle d’abord et surtout

qui rassemble ces témoins de l’évangile, ainsi que ceux qui sont séduits par leur exemple,

et qui viennent pour partager un temps de prière, de contemplation, d’échange fraternel …

 

Après un joyeux pique-nique, nous devenons vraiment pèlerins pour un temps, le temps de rejoindre la Colline Saint-Joseph.

Nous tombons en extase devant la splendide chapelle amenée en pièces détachées et construite par des Roumains de rite orthodoxe.

Saint Joseph, charpentier, que nous fêtons dans trois jours, est vraiment présent en ce sanctuaire tout entier en bois sculpté.

Parents et enfants, petits et grands, tombent à genoux pour une contemplation intense et fervente !

 

Aujourd’hui, frère Emmanuel, qui va partir en mission aux Philippines, préside l’eucharistie dominicale.

En son homélie captivante, il commente l’évangile : « Nous sommes en marche vers le Seigneur,

avec Jésus, qui, aujourd’hui, n’a pu garder en lui sa brillante lumière intérieure. Il est notre soleil. »

 

Nous quittons Tibériade, nous descendons du mont Tabor, tout transfigurés par cette journée de grâce.

Nous reviendrons puiser à cette source d’eau vive ! ( Jn. 4 évangile de dimanche prochain )

frère Robert

 

peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online peuterey outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online woolrich outlet online doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher doudoune parajumpers pas cher golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet golden goose outlet